Mai 2019 – Programme

Troglobiontes éclairés, fiers spéléos de rabassières,
Les temps qui viennent devraient combler vos désirs hypogés :

Le week-end des 25 et 26 mai, ce sont les 30 heures de la Grande Vire, au viaduc des Fauvettes. Ce viaduc est situé entre Gometz-le-Châtel et Bures-sur-Yvette. Vous n’y entendrez pas siffler le train mais y trouverez vires, tyrolienne et descente vertigineuse (près de 40 mètres) par l’un des puits du tablier. Les organisateurs demandent la possession d’une licence et d’une assurance FFS. Cependant, vu les conventions passées entre la FFCAM (Club alpin français) et la FFS, licences et assurances FFCAM devraient être acceptées.
Si vous préférez délibérément les profondeurs, sachez que nous n’avons pas de viaduc souterrain à vous fournir, mais que le vénéré président du Spéléo-club de Paris, Louis Renouard, envisage d’aller respirer l’air des carrières aux alentours de ce week-end-là.

Pour le long week-end de l’Ascension, les spéléos des clubs alpins français tiennent leur « Rassemblement » annuel à La Ciotat. Si vous souhaitez descendre les calanques en rappel et plonger dans la Grande bleue, histoire de vérifier qu’elle est bien toujours de couleur jaune pastis, ce rassemblement est fait pour vous.
C’est moins connu, mais le Spéléo-club de Tulle organise son « Sommet des Profondeurs » à la même date, près de Caussade (Tarn & Garonne). Au menu : musique et spéléo.
Les franciliens esseulés pourront toujours se rabattre sur une désobstruction à Caumont (aval de Rouen) le samedi 1er juin.
Il semblerait également que certains d’entre nous aient prévu une virée à la Combe-aux-Prêtres (Côte d’Or), les 1er & 2 juin.

Puis c’est le long week-end de Pentecôte, succédant au long week-end de l’Ascension. Les spéléos du CAF rendent les clés des calanques aux spéléos de la FFS et leur transmettent le fond du cubitainer de pastis restant. Et oui ! c’est également à La Ciotat que se tiendra le congrès fédéral.

Le week-end d’après (15 & 16 juin), bienvenue sur le causse corrézien ! (C’est le prolongement nord du causse de Martel.) Les cavités y abondent, suite au colossal travail de désobstruction entrepris par le Spéléo-club de Tulle, il y a quelques lustres déjà. Le logement sera possible à Tulle (à 45 km des trous).

Le week-end qui suit (22 & 23 juin), Combe-aux-Prêtres ou Savonnières-en-Perthois. Vous allez rigoler mais, si c’est Savonnières, il y aura également possibilité de logement à Bar-le-Duc.

Mardi 25 juin, c’est « conférence » du SCP, rue Boissonade, dernière conférence de la saison. Reprise en septembre.

Et je termine avec les « Journées nationales de la spéléologie et du canyon », les 29 & 30 juin, un peu partout en France.

La conférence qui vient, celle du 28 mai, a déjà été annoncée. Nous pourrons y discuter de ce programme, s’y inscrire, l’amender et surtout… l’arroser.

À la bonne vôtre,
Spélaïon
Spéléo-club de Paris

Auteur de l’article : Spéléo-Club Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *